C’est quoi un coach ?

Voici quelques questions qui reviennent assez souvent :  

– Pourquoi faire appel à un coach? 

– Quel travail fait-on avec un coach en développement personnel ?

– Comment choisir mon coach ? 

– Combien çà coûte ?

Alors déjà d’où vient le mot Coaching 

Le mot coach vient de l’anglais  » to coach », mais il trouve son origine dans le mot français « cocher ».

Celui qui conduit d’un point A à un point B, anciennement avec sa calèche.

Pour la traduction du mot « to coach » on retrouve les notions préparer/motiver/accompagner…

Le père du Coaching n’est autre que Socrate avec son « CONNAIS TOI TOI MÊME« .

La maïeutique (l’art d’accoucher) de Socrate consiste à questionner l’autre pour faire exprimer un savoir caché en soi, pour plonger en soi-même et trouver ses propres solutions. 

Que fait-on pendant une séance de coaching?

Le Coaching professionnel peut se définir comme une relation suivie sur une durée déterminée et qui permet au client d’obtenir des résultats mesurables et concrets dans sa vie professionnelle ou personnelle. 

Le client est accompagné dans son processus de changement, et le coaching est orienté plutôt solution et futur.

En résumé : vous avez une problématique précise et le Coach fixe avec vous des objectifs concrets qui vont vous aider à sortir de cette problématique.

Parfait avez-vous envie de me dire ! Simple et efficace du coup, mais si j’ai de la volonté je peux y arriver seul(e) non ?

Et dans la réalité est ce que c’est aussi facile que çà de sortir d’une problématique dans laquelle on est souvent resté des années ? 

Pour des problématiques relationnelles ou personnelles non en effet : car pour en sortir il ne suffit pas juste de se fixer des objectifs mais surtout de comprendre COMMENT on a fait dans notre réalité pour que cela devienne une problématique pour nous.

Et c’est là où le travail du coach devient important. Surtout les outils que votre coach utilise. 

Car en effet pour bien comprendre comment vous faite pour vous créer ce problème il faut avoir une technique de questionnement bien spécifique et surtout savoir être attentif à la structure de votre langage plus qu’au contenu. Donc un bon coach vous écoute sur le fond ET surtout sur la forme.

Car il est impossible pour un être humain d’appréhender la réalité de façon objective : nos analyses portent sur des informations tronquées et modifiées par notre expérience et des filtres d’omissions, de généralisations et de distorsions. Un peu compliqué tout ça….

En gros derrière ces mots techniques cela veut juste dire que ce que nous pensons être la réalité n’est en fait qu’une interprétation de la réalité car nous l’avons perçue selon nos propres filtres. 

Donc notre réalité n’est pas LA réalité

Et tout le travail d’un bon coach est de vous faire prendre conscience de cela. 

Mais parfois c’est un travail de fond qui nécessitera d’aller revisiter le passé pour pouvoir déprogrammer certaines croyances et aider à aller vers ce fameux changement tant désiré.

C’est pour cela qu’il est important que votre coach ait les bons outils pour vous accompagner.

Renseignez-vous bien à l’avance sur sa spécialisation (pour qu’elle corresponde à votre problématique) les techniques qu’il utilise et posez des questions sur la manière de faire. 

Un vrai changement ne sera pérenne que si vous travaillez au bon endroit. 

Je vous donne un exemple : vous passez votre temps à procrastiner, dès que vous avez plusieurs tâches importantes à faire où que votre chef vous demande quelque chose. Vous attendez le dernier moment pour vous y mettre et parfois vous commencez même à la place d’autres choses qui n’ont rien à voir.

Pour vous le problème est donc une mauvaise stratégie.

Cependant si vous fixez l’objectif de coaching à mettre en place une autre stratégie mais que votre coach ne creuse pas votre problématique de la bonne manière votre nouvelle stratégie ne tiendra pas dans la durée car vous n’aurez pas identifié qu’en fait votre procrastination est simplement liée à une croyance identitaire qui remonte à votre enfance. 

On vous disait par exemple que vous étiez trop lent et on se moquait de vous. Votre mécanisme de défense est devenu la procrastination.

Ce mécanisme est bien illustré dans le livre L’analphabète, de Ruth Rendell ou dans le film La Cérémonie, de Claude Chabrol.

Il faut donc aller dans un premier temps guérir et modifier cette croyance pour aller ensuite vers un changement de stratégie qui sera pérenne.

Voilà pour le travail.

Le coach fixe à l’avance le nombre de séances avec vous (autour de 7 en général pour une problématique classique ) et le coût de la séance dépend du coach mais sera aux alentours de 60 euros. En entreprise un devis sur mesure sera effectué en fonction de votre besoin.

Le prix ne définit pas la qualité de votre coach mais les outils qu’il utilise et sa façon de vous questionner oui !!!!!!

Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à le partager!

Caroline

Laisser un commentaire